LA FEMME – LE CHIEN (2)

ET ÇA CONTINUE...

Par Andrée Mercure

 

 

Nous en étions donc au conditionnement opérant et plus particulièrement à l’ « Antécédent ».

Vous vous souviendrez sans doute que vous veniez de demander un « assis » à votre chien qui vous regardait droit dans les yeux. Malheur! Vous n’avez pas du tout obtenu le comportement recherché. Que faire? Et bien avant d’aller plus loin vous devez, à mon avis, vous poser les questions suivantes :

 

Question #1 : étais-je capable de déterminer, d’après son langage corporel, dans quel état d’esprit était mon chien?

 

Si la réponse est négative, il s’agit pour vous de vous renseigner à ce sujet. Il est primordial d’apprendre à lire le langage corporel de notre animal. Un excellent ouvrage traitant de ce sujet s’appelle « Les Signaux d’apaisement – les bases de la communication canine » de Turid Rugaas, publié en français par Les Éditions du Génir Canin. On peut se le procurer en version anglaise – On talking terms with dogs : Calming Signals, chez Dogwise.com.

Il en existe bien sûr plusieurs autres, mais recherchez surtout les ouvrages vous offrant le plus d’images et/ou de photographies possible afin de vous rendre la tâche plus facile.

Si la réponse est positive, vous êtes vous assuré qu’il était dans un état réceptif avant de formuler votre demande? Si oui, vous devez vous poser la deuxième question.

 

Question #2 : aie-je pris tout le temps nécessaire pour faire comprendre à mon chien la signification du mot « assis »?

 

Comme vous le savez, les paroles sont pour les chiens des sons qu’ils finissent par associer à certaines actions, choses, personnes, etc.

 

Il existe différentes façons pour nous de les amener à faire ces dites associations.

 

Pour ma part, étant donné que les chiens excellent à décoder notre langage corporel, je préfère les y amener en utilisant des signes. Dans le cas du « assis », j’opterai donc, à l’aide d’une friandise, de leurrer le chien en position assise et le récompenserai à chaque exécution. (pour vous aider, je joins une recette de friandises très appréciées de mes petits élèves à quatre pattes!)

 

Lorsque le chien saura bien prendre la position, j’ajouterai la parole mais de façon méthodique, c’est-à-dire que je dirai tout d’abord la parole « assis », suivie d’une attente et pour finir je ferai le geste connu du chien. Je récompenserai bien sûr le chien.

Après plusieurs répétitions, le chien sera en mesure de me laisser savoir qu’il a associé la parole « assis » avec la position. En effet, il prendra la position suite à la prononciation du mot et avant que je n’ai eu le temps de faire le geste.

 

Enfin, me direz vous, il a compris! Et bien non! Il associe maintenant ce son à une position mais seulement dans le contexte dans lequel vous avez fait la pratique jusqu’à maintenant. Étant donné que pour lui cette parole n’a aucune signification, il ne peut la transposer dans diverses situations. Il est donc de votre devoir de lui faire comprendre qu’il doit associer ce son à cette position dans toutes les circonstances!

 

Pour ce faire, il faut de la patience, beaucoup de patience. Pour lui rendre la tâche plus facile, surtout dans les situations de grande distraction, il faudra probablement retourner à la case départ et utiliser de nouveau la parole ET le signe.

 

Prenez votre temps! Rien ne presse et lorsque vous y arriverez, je peux vous assurer d’un grand bonheur lorsque vous le verrez répondre avec fierté à une demande que vous avez pris le temps de bien lui faire comprendre.

 

Pour bons chiens seulement!

RECETTE DE BISCUITS

AU SAUMON SAUVAGE

Four 325F

1 boîte (petite) de saumon rose sauvage

1 tasse de farine de blé non blan-chie tamisée

1 tasse de son de blé biologique

1 oeuf

1 pincée de sel

1 c. à table d’huile d’olive vierge

¼ c. à thé de poudre d’ail

Mélanger tous les ingrédients. Retirer tous les petits os qui pourraient se trouver dans le saumon. On doit obtenir une pâte de type pâtes alimentaires. Si le mélange est un peu trop sec, on peu ajouter un peu d’huile d’olive. Si le mélange est un peu trop humide, on peu ajouter un peu de farine.

Pétrir la pâte environ 3 – 4 minutes comme on pétrit du pain.

Sur une surface préalablement enfarinée, rouler la pâte jus-qu’à épaisseur voulue.

Couper en morceaux de la grosseur désirée.

Mettre sur plaque et faire cuire au four de 20 à 25 minutes.

Éteindre le four, et laisser sécher les biscuits pour environ 2 heures.

Conserver au congélateur.

Bonne pratique!

 

Membre CAPPDT

Membre IPDTA

Membre Canadian Kennel Club

Propriétaire-instructeure DM École d’obéissance Canine

(« clicker » de la Maternelle à l’Utilité + Rally-O)

Elle s’’intéresse à l’obéissance canine depuis maintenant 15 ans. Son chien Clouzo a eu l’hon-neur de se classer 3ième schnauzer nain et 6ième terrier au Canada en obéissance en 2008 et il n’avait que 2 ans! Elle termine présentement son cours de thérapeute en comportement

Vues : 82

Y répondre

© 2022   Créé par Amateur de chiens - Dog Lovers.   Sponsorisé par

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation